Réflexions pour l’Épiphanie

Une nouvelle année s’ouvre devant nous, avec ce temps de Noël qui continue afin de garder à l’esprit ce cadeau offert pour chacun de nous. Jésus n’est pas venu sur cette terre comme tout autre enfant. Il est le don précieux de Dieu pour nous !

En quoi cet enfant va-t-il changer notre vie ?

Comme les bergers et les mages, osons nous mettre en route.

Empruntons les chemins de fraternité, pour que, unis, nous chassions le doute.

Recevons cet appel à construire une Terre de justice, où les laissés pour compte sont réhabilités. D’un monde nouveau, ouvrons les prémices. A cette œuvre, nous sommes tous invités.

Une étoile dans les cieux a brillé, elle a guidé les mages venus d’Orient.

Ils trouvent un « Roi » emmailloté. Ils lui offrent leurs présents.

De nombreuses lumières scintillent. Elles invitent à rester dans l’espérance, que l’on soit enfants, garçons ou filles, jeunes, adultes, avec nos différences.

Toute cette vie, qui remplit les échanges,

Chargée des richesses de notre humanité,

Alimente le cœur de nos louanges

chaque jour pour Te chanter.

Je n’ai pas grand chose à lui offrir, ni discours, ni cadeau.

J’apporterai mes projets d’avenir, mes souvenirs les plus beaux :

Ce que je suis, ce que je crois, toute ma vie

Et ces offrandes là aucun trésor ne les vaudra ! (Mej)

Au retour, les mages ont glorifié Dieu pour ces merveilles vues et entendues.

Une amitié retrouvée, une main tendue, un regard qui relève, qui donne confiance,

un instant passé auprès d’un détenu, des « sans », qui sont source d’espérance, une parole qui libère d’un pesant fardeau, des combats menés, ensemble, en solidarité, un bonheur partagé comme un cadeau, autant de situations où la joie peut éclater.

Aujourd’hui encore, Il vient dans les cités.

Notre regard sûrement l’a entrevu : dans le jeu des enfants, l’amour des parents, chaque fois que la violence fait place à la paix, lorsque l’homme écrasé trouve le respect, quand, malgré la peur, nous restons confiants.

Il est né dans des conditions précaires.

Pour Lui, on pouvait espérer mieux !

A tous ceux, plongés dans la misère,

Il ouvre, ainsi, tout grand les yeux.

Quelle joie de le sentir présent,

Pour dénoncer toutes les galères.

De le voir proche comme un frère,

Pour chacun, c’est encourageant.

Ce Fils est Dieu lui-même ! Et il nous est offert…

Ce Fils est Dieu, fait homme, pour se révéler aux êtres humains. Par sa venue il y a deux mille ans, nous savons que Dieu s’intéresse à nous ! Il nous aime avec toute sa tendresse de Père et fait de nous ses enfants, quand nous acceptons ce merveilleux cadeau en la personne de Jésus. Quoi de plus merveilleux de se savoir aimées, accompagnées, tenues par la main de ce Père pour qui nous comptons tant, et ce, de manière définitive, éternelle !

Merci Seigneur pour ce merveilleux cadeau. Je veux m’en délecter pendant ces fêtes et réaliser combien il peut changer ma manière d’aborder cette nouvelle année !