Des nouvelles de la Catéchèse…

En chemin avec la catéchèse…

Jésus vient chercher tous ceux qui le cherchent, au cœur même de leur vie. Il nous appelle à le suivre sur le chemin qui mène à Dieu. Ne voudrais-tu pas y marcher toi aussi ?

Faire Eglise aujourd’hui…

« Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. La crainte de Dieu était dans tous les cœurs à la vue des nombreux prodiges et signes accomplis par les Apôtres.Tous les croyants vivaient ensemble, et ils avaient tout en commun ; ils vendaient leurs biens et leurs possessions, et ils en partageaient le produit entre tous en fonction des besoins de chacun.Chaque jour, d’un même cœur, ils fréquentaient assidûment le Temple, ils rompaient le pain dans les maisons, ils prenaient leurs repas avec allégresse et simplicité de cœur ; ils louaient Dieu et avaient la faveur du peuple tout entier. Chaque jour, le Seigneur leur adjoignait ceux qui allaient être sauvés. » Actes 2, 42-47

Les actes des Apôtres nous relatent la manière d’être Eglise au temps apostolique, nous racontent comment les premières communautés chrétiennes se sont construites et leur façon de vivre mais ils nous invitent également à nous questionner sur notre « faire Eglise » d’aujourd’hui. Faire Eglise, être communauté, voilà bien une question actuelle, tant on entend parfois regretter que nos églises se vident, qu’on ne voit jamais les jeunes, que l’Eglise est en « crise », qu’il faut du changement et qu’on se demande encore bien souvent comment faire revenir les gens au sein de cette institution si malmenée. Et pourtant, de jeunes adultes continuent de demander le baptême pour leurs enfants, des enfants se préparent à recevoir le baptême, la première des communions, à faire profession de foi ; des jeunes se mettent en route pour recevoir la confirmation. Quel contraste  mais quelle espérance pour nous tous ! Quelle espérance car n’est-pas là l’essentiel de notre mission de baptisé que d’espérer que la Bonne Nouvelle qui nous fait vivre touche au cœur d’autres que nous ?

La parole est donnée à ces jeunes confirmands, qui demandent un sacrement en toute liberté, confiants dans son efficacité, persuadés que c’est un « plus » dans leur chemin de foi et important dans leur vie. Ils se sont posés eux aussi cette question du « faire Eglise » pour aujourd’hui et, avec leur accord, je vous transmets leur opinion :

« L’Eglise est avant tout un lieu, appelée maison de Dieu, là où sa présence devrait être plus forte, là où on peut prier ensemble, faire de nouvelles rencontres, apprendre de nouvelles choses. Elle est lumière pour le monde et espérance pour l’avenir mais elle a aussi besoin de changements. Voici quelques changements à envisager : il faudrait peut-être parler plus du bien que cela fait de venir à l’église plutôt que des bancs vides, pouvoir s’y sentir comme chez soi de l’entrée à la sortie, qu’il y ait moins de jugement et plus de conseil, s’y sentir accueilli avec nos différences, mieux comprendre ce qui se dit à la messe. Ces petits « conseils » permettraient à l’Eglise de devenir ce qu’elle devrait être : un lieu de « bien-être » et de compréhension où l’égalité et le partage sont vécus, un foyer où tous sont unis, frères d’une même famille où chacun respecte l’autre avec ses propres charismes, ses talents et ses différences. Elle sera alors le lieu de l’entraide, soucieuse du bien de tous et de chacun. Car elle est appelée à écouter la Parole de Dieu et à mettre celle-ci en action. De cette Parole de Dieu, nous retenons surtout ceci : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ta force, de tout cœur et de tout esprit et ton prochain comme toi-même. » C’est ressentir que cette phrase n’est pas lettre morte qui pourra faire de la communauté un vrai lieu de joie et d’amour, là où l’Esprit souffle… là où il fait bon vivre afin que « l’Eglise nous donne des ailes » pour vivre au mieux notre cheminement dans la foi.»

Pierre, Larissa, Emilie, Luana, Saverio, futurs confirmés.

Delphine Mirgaux. Assistante Paroissiale et Coordinatrice de la catéchèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *