Le petit mot du Curé

Au seuil de l’hiver, dans l’esprit de Noël

Chers paroissiens,

Le mois de décembre qui nous conduit vers la période la plus froide de l’année, avec ses jours courts et sombres, reste quand même un des mois les plus beaux de l’année, pas seulement pour les petits avec la Saint-Nicolas et le Père Noël, mais aussi pour les adultes qui aiment garder un cœur d’enfant.

L’esprit de Noël, avec sa magie et ses lumières, commence à briller dans notre ville et nos quartiers et à nous mettre en chemin vers les fêtes solennelles qui rassembleront familles et amis, favorisant des joyeux temps de partage, d’amour et d’amitié.

Dans l’attente d’ouvrir les cadeaux et de partager en famille et entre amis la surprise, nous marcherons ensemble dans les rues du quotidien, émerveillés peut-être par les décors d’une vitrine ou attirés par l’atmosphère d’un concert de Noël ou la contemplation de la crèche du Fils de Dieu fait homme. Réellement, le mois de décembre nous rappelle ce beau mystère de Dieu incarné, un Dieu qui a pris notre condition humaine pour habiter parmi nous.

Si l’hiver nous fait vivre la période la plus rigoureuse de l’année, il nous donne en revanche la possibilité de retrouver cette lumière de Dieu qui brille dans le froid de la nuit et qui apporte au cœur beaucoup de chaleur et de bonheur.
Nous pourrions penser au mystère de Noël comme à l’expérience d’être assis autour d’un feu devant la cheminée qui donne chaleur et lumière à toute la maison. Les journées peuvent nous refroidir et nous rendre tristes et mélancoliques à cause du mauvais temps; cependant nous pouvons les rééquilibrer avec une redécouverte d’une présence qui réchauffe notre humanité en lui donnant une coloration festive.
Aujourd’hui beaucoup de personnes n’aiment plus parler de Noël, beaucoup ont perdu le sens de ces fêtes, mais pour nous chrétiens, le temps de Noël reste central et important : les étapes de l’Avent nous aideront à entrer dans cet évènement qui reste toujours d’actualité, pas seulement comme le souvenir d’une naissance et la fête d’un anniversaire, mais comme une expérience actuelle et réelle d’une présence qui continue à toucher notre vie pour nous remplir de foi et d’amour.

Si je peux exprimer un souhait pour nous tous, s’il y a un mot que je voudrais écrire sur les cartes à déposer au pied du sapin et de la crèche, je dirais : « gardons l’esprit de Noël ».
Restons enfants avec l’Enfant, devenons petits avec le Petit qui n’a pas peur de se faire homme parmi les hommes. Contemplons avec des yeux d’enfants le mystère de la Nativité de Jésus, pour découvrir encore une fois cette merveilleuse présence qui comble notre besoin de bonheur et de paix.

Nous aurons la possibilité de passer des moments de fête avec nos familles et nos amis : n’oublions pas le sens profond de cette période, osons prendre le temps pour prier et confier nos familles à l’Enfant Jésus ; accueillons l’annonce des anges qui nous invitent à aller à Bethléem et à adorer l’Emmanuel ; mettons-nous en route comme les mages pour offrir à notre Roi, Dieu et Sauveur, l’encens de notre louange, la myrrhe de nos sacrifices et l’or de notre amour véritable.

Nous serons peut-être stressés par les préparatifs et pris par l’anxiété de faire tout pour un mieux sans rien oublier… Nous arriverons peut-être au magasin la veille de la fête à la dernière minute pour les derniers achats et pour réussir enfin à arriver à table avec une petite pensée pour chacun de ceux qui nous sont chers… MAIS n’oublions pas « Celui » qui reste quand même l’origine de Noël ! Au moins un petit temps de prière et de remerciement, s’il est vraiment impossible pour nous de participer à la célébration festive à l’église. Pourrions-nous vraiment partager avec nos chers le vrai esprit de Noël sans le vivre avec Celui qui s’est fait homme pour nous faire découvrir le vrai sens de la vie ? Pourrions-nous vraiment partager avec les autres des authentiques vœux de Noël en oubliant le Christ Jésus ?

En vérité, nous serons encore invités à choisir entre vivre simplement les jours d’hiver avec ses loisirs et ses détentes, ou continuer à garder l’esprit de Noël dans toute sa profondeur pour être remplis de la présence divine qui apporte paix et amour. Je vous souhaite de vivre ce temps dans toute la splendeur de Noël !
Bonne route de l’Avent et déjà joyeuses fêtes de Noël !

Votre curé Alessio SECCI

Une réflexion au sujet de « Le petit mot du Curé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *