Le petit mot du Curé

JE VOUS FAIS MES ADIEUX !

Chers paroissiens, chers lecteurs,

vous vous en doutez certainement, c’est avec beaucoup d’émotion que je rédige l’éditorial du journal paroissial de ces deux prochains mois juillet et août parce que, comme je pars début septembre, il se pourrait que ce soit mon dernier édito !

Que dois-je dire à mon départ après les dix années de présence comme curé de votre Unité pastorale ?

Tout simplement que je pars, mais que je garderai des souvenirs de ce chemin fait ensemble avec vous tous à différents niveaux. C’est un chemin qui n’a pas été facile certes, notamment les débuts difficiles avec la fusion des paroisses de Jupille et celles de Grivegnée, la difficulté de rassembler les gens qui ne se connaissent pas mais qui sont désormais appelés à avancer ensemble dans une nouvelle Unité pastorale, la difficulté de s’adapter au nouveau mode de fonctionnement ainsi qu’aux nouvelles structures que l’Evêché demande de mettre en place…

Mais malgré toutes ces difficultés, nous avons appris à nous connaître, à nous apprivoiser, nous estimer et nous apprécier mutuellement. Au bout du compte, nous avons vécu et partagé beaucoup de choses pendant ces dix dernières années. Je suis content de tout cela, mais surtout content de ce que vous m’avez apporté qui m’ont fait mûrir et grandir aussi bien sur le plan humain que spirituel. Pour tout cela je vous dis merci !

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à toutes les personnes, toutes les équipes engagées dans les différents secteurs de la vie pastorale ; aux conseils de fabrique d’église de nos paroisses chargés de la gestion du temporel, aux différentes asbl ainsi qu’à ceux et celles qui, de diverses manières, m’ont toujours témoigné de leur soutien indéfectible dans l’exercice de mes fonctions : soutien moral, soutien de prière au moment où j’en avais vraiment besoin, soutien par leur engagement concret en répondant à mes appels pour le bien de la communauté… Je vous emporterai tous dans mon cœur et ne vous oublierai pas !

Il est difficile de contenter tout le monde quand on a une responsabilité comme la mienne, mais je m’en vais sans regret car, que ce soit dans ma prise de décisions ou dans mon travail en général, je me suis toujours efforcé de le faire avec beaucoup de discernement et surtout, au fond de moi-même, je cherchais à ne faire que ce que je pensais être bon et juste ! Il y en a certainement qui n’étaient pas contents ! Je suis désolé pour eux et leur souhaite sincèrement de trouver satisfaction avec mon successeur, mais j’ai fait comme je pouvais, avec tout mon cœur, toute ma force mais bien entendu dans les limites de mes possibilités.

Pour terminer, je rends grâce au Seigneur pour les petits germes de vie dans l’Unité pastorale, si minimes soient-ils, car c’est lui qui nous donne la claire vision de ce que nous devons faire ainsi que la force de l’accomplir. Autrement dit, sans Lui qui nous envoie et nous accompagne par sa présence mystérieuse à nos côtés, vains seraient notre travail et notre mission.

Je continuerai de penser et de prier pour un fructueux apostolat dans votre Unité pastorale, mais cela nécessitera aussi votre présence, votre implication et votre soutien à votre nouveau curé Monsieur l’abbé Urbain MATIMPI YONGO à qui je souhaite beaucoup de succès et de réussite dans sa nouvelle mission. Je vous souhaite donc bonne route, guidés par Urbain et accompagné par le Christ.

Oscar MUREKEZI, votre curé partant

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *